Nos croyances

 

La Bible

Nous croyons que la Bible est inspirée par Dieu ; la parole infaillible de Dieu.

Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice. (2 Timothée 3:16)

L’homme possède une seule autorité donnée par Dieu : la Bible. Voilà pourquoi toute la doctrine, la foi, l’espoir, et toutes les instructions pour l’Église doivent être basés et harmonisés avec la Bible. Elle doit être lue et étudiée par tous les hommes ; elle ne peut être comprise clairement que par ceux qui sont oints du Saint-Esprit (1 Jean 2:27).

« … qu’aucune  prophétie  de  l’Écriture  ne  peut-être  un objet d’interprétation particulière. Car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu ». (2 Pierre 1:20-21).

Le seul vrai dieu

Nous croyons en un seul Dieu vivant éternellement : un Dieu omnipotent, saint en nature, attributs et intentions, et une déité absolument indivisible. Ce Dieu unique et vrai s’est révélé comme Père de la création ; comme Fils dans la rédemption ; et comme Saint-Esprit par émanation (1 Corinthiens 8:6 ; Éphésiens 4:6 ; 2 Corinthiens 5:19 ; Joël 2:28).

Les Écritures font plus que prouver l’existence de Dieu ; elles l’affirment, l’assument et déclarent que la connaissance de Dieu est universelle (Romains 1:19, 21, 28 et 32 ; Romains 2:15).

Dieu est invisible, incorporel, sans membre, ni corps : donc libre de toutes limites. Il est Esprit (Jean 4:24), et…

.. un esprit n’a ni chair ni os… (Luc 24:39).

Le premier de tous les commandements est

Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur. (Marc 12:29 ; Deutéronome 6:4).

Un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. (Éphésiens 4:6)

Ce Dieu unique et vrai, s’est manifesté dans l’Ancien Testament de manières différentes.

Dans le Nouveau Testament, comme Fils quand Il marchait au milieu des hommes, et comme Saint-Esprit après l’ascension.

Le Fils
de Dieu

Le Dieu unique et vrai, le Yahweh de l’Ancien Testament, a pris la forme d’un homme, et est né de la vierge Marie comme Fils de l’homme.

L’apôtre Paul nous dit :

Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. (1 Timothée 3:16)

Ce Dieu unique et vrai fut manifesté en chair, c’est à dire, en Son Fils Jésus-Christ.

… Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses…     (2 Corinthiens 5:19)

Nous croyons que

… en Lui, (Jésus) habite corporellement toute la plénitude de la divinité. (Colossiens 2:9)

Car Dieu a voulu que toute la plénitude habitat en Lui. (Colossiens 1:19)

Voilà pourquoi, dans Son humanité, Jésus était un homme ; mais dans Sa déité, Il était, et, EST Dieu. Sa chair était l’Agneau, ou le Sacrifice de Dieu. Il est le seul médiateur entre Dieu et les hommes.

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme.                            (1 Timothée 2:5)

Le nom

Dieu utilisa des titres différents tel que « Dieu Elohim », « Dieu tout-puissant », « El Shaddai », « Yahweh » et spécialement « Yahweh Seigneur » le nom rédempteur dans l’Ancien Testament.

… un enfant nous est né, un Fils nous est donné… On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. (Esaïe 9:5)

Cette prophétie d’Esaïe s’est accomplie quand le Fils de Dieu fut nommé :

Elle enfantera un fils, et tu Lui donneras le nom de Jésus ; c’est Lui qui sauvera Son peuple de ses péchés. (Matthieu 1:21)

Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. (Actes 4:12)

notre condition humaine

Au commencement, Dieu créa l’homme innocent, pur et saint ; mais à cause du péché de désobéissance, Adam et Ève, les premiers de la race humaine, tombèrent de la place sainte qu’ils occupaient et Dieu leur a interdit le jardin d’Éden. Ainsi par la désobéissance d’un seul homme, le péché entra dans le monde (Genèse 1:27 ; Romains 3:23, 5:12).

Comment faire pour être sauvé ?

 

Hommes frères, que ferons-nous? Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. (Actes 2:37-39)

Les étapes du Plan du Salut

 

Foi & Repentance

Au commencement, Dieu créa l’homme innocent, pur et saint ; mais à cause du péché de désobéissance, Adam et Ève, les premiers de la race humaine, tombèrent de la place sainte qu’ils occupaient et Dieu leur a interdit le jardin d’Éden. Ainsi par la désobéissance d’un seul homme, le péché entra dans le monde (Genèse 1:27 ; Romains 3:23, 5:12).

Le pardon des péchés est obtenu par une repentance sincère, une confession totale et par l’abandon du péché. Nous sommes justifiés par la foi en Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 5:1). Jean-Baptiste prêchait la repentance, Jésus-Christ l’a proclamée, et les apôtres l’ont enseignée avec fermeté aux Juifs et aux Païens (Actes 2:38, 11:18, 17:30).

Le mot « repentance » vient du grec, et veut dire : « changement du cœur, changement de vie, changement de l’esprit, transformer, etc. »

Jésus a dit :

… mais si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous également. (Luc 13:3)

Dans Luc 24:47, Jésus nous dit :

… que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en Son Nom à toutes les nations à commencer par Jérusalem.

Baptême d’eau

D’après les Saintes Écritures la façon de baptiser est par immersion. Le baptême est pour ceux qui se sont vraiment repentis, s’étant détournés du péché, et de l’amour du monde. Le baptême doit être administré par un pasteur, pleinement approuvé dans son ministère pour l’Évangile, en accord avec la parole de Dieu, et au Nom du Seigneur Jésus-Christ, comme le rapportent les Actes des Apôtres (Actes 2:38, 8:16, 10:48, 19:5), obéissant ainsi pleinement à Matthieu 28:19.

Baptême
du saint esprit

Jean Baptiste, dans Matthieu 3:11 dit :

… Lui, Il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.

Jésus, dans Actes 1:5, dit :

… dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.

Luc nous rapporte aussi ceci :

… Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. (Actes 2:4)

Les termes, « baptisé du Saint-Esprit et de feu », « remplis du Saint-Esprit » et « le don du Saint-Esprit » sont des expressions synonymes employées dans la Bible. Scripturairement, tous ceux qui sont remplis, ou baptisés du Saint-Esprit, doivent tous recevoir le même signe physique, signe initial du parler en d’autres langues.

Le parler en langues décrit dans Actes 2:4, 10:46 et 19:6 ; et le don des langues, expliqué dans 1 Corinthiens 12 et 14, sont en essence les mêmes, mais ils sont d’un but et d’un emploi diffèrent.

Le Seigneur dit au travers du prophète Joël :

… Je répandrai de mon Esprit sur toute chair… (Joël 2:28).

Pierre, en expliquant cette expérience phénoménale, dit :

… Il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et Il (Jésus) l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez. (Actes 2:33)

Et encore,

… la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. (Actes 2:39)

Sainteté

La piété est la caractéristique principale de chaque enfant de Dieu ; nous devrions vivre selon le plan et l’exemple donnés par la Parole de Dieu.

Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété.  (Tite 2:11-12)

Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez Ses traces, Lui qui n’a point commis de péché. Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude ; Lui qui injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement. (1 Pierre 2:21-23)

Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. (Hébreux 12:14)

Mais, puisque Celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon il est écrit : vous serez saints car Je suis saint. Et si vous invoquez comme Père Celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache. (1 Pierre 1:15-19)